Démarche d’achat responsable

 

Une démarche d'achats responsables comprend généralement quatre étapes. Elle débute par la formalisation d’une politique d’achats responsables. Elle peut néanmoins commencer sur un domaine d'achat particulier, en fonction d'une opportunité (renouvellement de contrat, changement de fournisseur, possibilité de mener un projet pilote, etc.). Ainsi, l'intégration des critères de développement durable dans le processus d'achat peut se faire même si la politique d'achats responsables n'est pas formalisée. Rechercher l'adhésion des parties prenantes, sensibiliser les acteurs et valoriser l'existant facilite la mise en œuvre de la démarche.

Les quatre étapes d'une démarche d'achats responsables :

  • Formaliser la politique d'achats responsables : préparer les lignes directrices et formaliser la politique
  • Définir un plan d'actions général : faire l'état des lieux des achats, déterminer les objectifs et élaborer le plan d'action
  • Intégrer des critères de développement durable dans le cadre d'un achat de produit ou service : préparer l'achat (analyser le besoin, évaluer les impacts développement durable, analyser le marché, etc.), élaborer la demande d'offre, évaluer les offres, établir et suivre le contrat
  • Evaluer la démarche, éventuellement la modifier, la valoriser et la communiquer

 

Les achats responsables s'appuient sur six principes valables quelque soit le produit acheté : 

  1. Favoriser des fournisseurs ayant engagé une démarche de développement durable
  2. Tenir compte des impacts environnementaux du cycle de vie du produit
  3. Evaluer la possibilité d'acheter l'usage d'un bien au lieu du bien lui-même. Le cas échéant, favoriser des biens à longue durée de vie
  4. Limiter les transports et favoriser les modes de transport les moins polluants
  5. Réduire le volume des emballages et favoriser des emballages recyclés et recyclables
  6. Favoriser des produits porteurs d'un label indépendant et reconnu

Quelques uns des éléments composant une démarche d'achats responsables sont expliqués ici. La nouvelle version du Guide des achats professionnels responsables (www.achats-responsables.ch) paru en 2015, explique en détail cette démarche.

Besoins

L'analyse des besoins constitue un pilier de la démarche : cette analyse permet de définir précisément ce que nous voulons  acheter. Pour y parvenir, il faut notamment se demander qui sont les utilisateurs finaux, à quelles fonctions l’achat doit répondre, et quelles sont les autres caractéristiques nécessaires et attendues. Cela nous conduit aussi à réfléchir aux alternatives qui permettraient de couvrir le besoin d'une manière plus "durable". Au final, la définition précise du besoin fait ressortir les caractéristiques clés et les conditions particulières à intégrer dans le cahier des charges technique.

Impacts développement durable

L'identification des principaux impacts DD (du produit ou du service à acquérir) constitue un autre pilier de la démarche : en effet, poser de multiples exigences en termes de développement durable n’est pas réaliste. Il s’agit de se concentrer sur des impacts réellement significatifs qui pourront être intégrés à différents chapitres du dossier d'appel d’offres (AO).

Pour faire cette analyse, il convient de s’intéresser d’une part aux 3 piliers du développement durable (à savoir aux impacts environnementaux, sociaux et économiques), et d’autre part aux différentes phases du cycle de vie du produit en question (production, transport, utilisation, élimination). La liste de critères analysés devrait donc couvrir tous ces aspects et être en adéquation avec les impacts identifiés.

Marché

A cette étape, il faut analyser la situation du marché, en particulier son aptitude à répondre aux besoins et enjeux DD. Cette analyse permet de s'assurer qu'il y ait au moins quelques fournisseurs qui puissent répondre à ces exigences et soient intéressés à déposer une offre. Ainsi, il se peut que certaines caractéristiques, conditions, aspects DD jugés à priori intéressants ne soient pas formalisés à ce stade, du fait que le marché n'est pas encore prêt à y répondre.

Demande d'offres

Finalement, l'ensemble des résultats de l’analyse effectuée aux étapes précédentes sont intégrés à la rédaction de la demande d'offres. La forme et les possibilités de cette prise en compte dépend aussi du cadre légal, c'est-à-dire des dispositions à respecter en fonction de la nature du marché et de l'entité acheteuse.

Parties prenantes

L'ensemble de cette démarche se réalise dans un "contexte" comportant un certain nombre de parties prenantes : utilisateurs, autorités politiques, citoyens, contribuables, ONG,... Il peut être utile de les prendre en compte pour garantir un meilleur succès à la procédure d'achats retenue.

Haut de la page